Finance

Togo/Douanes et impôts : Les contrôleurs de l’OTR verront désormais plus clair

L’Office Togolais des Recettes (OTR), qui est le regroupement de la douane et des impôts, a initié une séance de formation à l’endroit des ses équipes pour la maitrise des techniques du recoupement. En effet, les déclarations comportent souvent de nombreux oublis. C’est pour remédier à cette situation que les contrôleurs suivent cette séance de remise à niveau.

La session de formation a été financée par la Banque africaine de développement (BAD) dans le cadre du Projet d’appui à la gouvernance fiscale (PAGFI). « Cette formation va permettre aux enquêteurs de s’assurer que les informations fournies par le contribuable sont cohérentes. A terme, c’est plus d’efficacité et plus de rentrées », a expliqué Michel Fillon, l’un des experts qui épaule l’OTR.

Au Togo, pour des raisons aussi variées qu’injustifiées, le business informel est bien implanté. Très peu de particuliers et d’entreprises privées s’acquittent du payement de leurs impôts et ils assurent à eux seuls le bénéfice des recettes.

La généralisation des paiements scripturaux (cartes de paiement ou de crédit, terminaux mobiles, e-banking, e-wallet, …) permettra d’élargir les contributions en instaurant une taxe indolore sur chaque transaction. Mais, pour être valide, ce dispositif devra être mis en œuvre dans l’ensemble des pays de l’UEMOA.

Commentaire d'article

Umalis