Développement

L’entrepreneuriat au Togo est sur de bonnes voies

Les jeunes togolais se sont ces dernières années illustrés par leur engagement à entreprendre. Pour les accompagner, l’Etat togolais a mis en place plusieurs dispositifs pour les soutenir. « Il faudrait l’encourager sur cette voie », c’est ce que pense le représentant de la BAD au Togo.

Le représentant de la Banque africaine de développement (BAD) au Togo, Serge N’Guessan, s’est exprimé au cours de la présentation de vœux au chef de l’Etat ce mardi. Selon lui, l’engagement du gouvernement en faveur de l’entreprenariat des jeunes est remarquable et il faut l’encourager à continuer dans cette voie.

Serge N’Guessan n’a pas manqué de saluer les différents mécanismes de financements mis en place notamment  le FAIEJ (Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes) et le PRADEB (Programme d’appui au développement à la base) pour inciter les jeunes à monter leur propre affaire, devenir indépendants et contribuer à créer de l’emploi.

« Si au Togo, certains ont décidé d’entreprendre eux-mêmes avec l’appui de l’Etat, c’est à nous tous de les motiver. A ces jeunes, je leur dis, c’est en commençant petit qu’on deviendra grand. Ils doivent tout mettre en œuvre pour être leaders dans leurs domaines. Avec de la volonté, et l’innovation, ils peuvent être compétitifs et la BAD y croit à fond », conseille Mr Serge N’Guessan .

Et de poursuivre « L’entrepreneuriat, c’est un chemin d’avenir pour l’Afrique, celui qui fera du continent une région compétitive.

Dans les prochaines années, la BAD compte investir  25 milliards de dollars  pour accompagner la création d’entreprises par des jeunes dans différents pays africains dont le Togo.

Commentaire d'article

Umalis