Société

Écoles de conduite en abondance au Togo : Fini le désordre !

Ces dernières années, les écoles de formation en conduite ont massivement été implantées à Lomé. Pourtant peu ont ceux qui sont reconnus officiellement par l’Etat togolais. Dans un  communiqué publié ce mardi, le ministre des Transports, a mis en garde ces moniteurs qui ne disposent pas d’agrément pour exercer sur le territoire. Une « chasse aux sorcières » vient d’être lancée à leur endroit.

Les autos écoles mis en place sans autorisation officielle, ne respectent aucune règle du code de conduite. Véhicules en mauvais état, mauvais enseignement du code de la route, qualifications douteuses des moniteurs… les dérives sont nombreuses. Pour Ninsao Gnofam, le ministre des transports, ce manque de rigueur pourrait contribuer à accroitre l’insécurité routière.

C’est pourquoi  le ministre prend des mesures sévères. « Les candidats au permis de conduire formés dans ces établissements ne pourront plus passer les examens », prévient Ninsao Gnonfam. A cet effet, le ministère a publié la liste de 10 écoles de conduite qui viennent de recevoir une autorisation officielle. Il s’agit de Fcam, Saint Elie, Bon courage, Adonai, la Reference, Saint Kizito, Damaris, J. le rocher, Gloire a DIEU, Gratia.

Ces dix écoles disposent d’une autorisation valide d’une période de 5ans. Passé ce délai les responsables doivent renouveler leur autorisation sous peine de ne plus exercer.

Commentaire d'article

Umalis