Diplomatie Politique

Sommet Afrique-France : Le Togo a pris part aux débats

Mali

Arrivé ce samedi matin à Bamako où se tient le sommet Afrique-France, le président Faure Gnassingbé a été accueilli dès l’aéroport par un détachement de soldats togolais membres de la Minusma (Mission des Nations Unies au Mali). Il a ensuite rejoint le centre de conférence où l’attendaient le président français François Hollande et son homologue malien IBK (Ibrahim Boubakar Keita). Un bref tête-à-tête avant le début des travaux.

« Ensemble, la France, l’Afrique nous avons été capables de relever des défis et de faire avancer le monde (…), ensemble, l’Afrique, la France, nous avons été capables, aux Nations unies, de porter des objectifs de développement durable, l’Afrique, la France, ensemble, nous portons le message d’une réduction des inégalités à l’échelle planétaire », ces mots de François Hollande traduisent bien les liens forts de partenariat de la Françafrique.

Il y a 3 ans, la France s’est fixée pour objectif d’engager 20 milliards d’euros sur cinq ans sur le continent africain, via l’Agence française de développement (AFD), sous forme de prêts et de dons. Ainsi donc, 12 milliards ont été injectés depuis 2013. En dépit du ralentissement économique ces dernières années, l’Afrique demeure un formidable relais de croissance.

Le président français qui quittera ses fonctions en mai prochain a adressé ses mots d’adieu empreints de mélancolie à l’Afrique : « Je n’oublierai jamais les liens que nous avons pu tisser, personnels, humains, politiques ».

Commentaire d'article

Umalis