Développement

Lomé : Le transport maritime international au cœur des débats

maritim

Un atelier de réflexion sur le trafic maritime international a pris fin ce mercredi à Lomé. Parmi les participants, on peut noter la présence du Directeur de cabinet du ministère chargé des Transports, M. Marc Sondou ainsi que des acteurs nationaux du transport maritime international.

A l’ouverture des travaux, M. Sondou a rappelé la mise en œuvre de certaines dispositions dont le guichet unique recommandé par l’Organisation Maritime International. Le but de cet atelier est l’adoption d’une approche interinstitutionnelle conjointe pour faciliter le trafic maritime en simplifiant et en réduisant au maximum les procédures, les formalités et les documents requis pour l’entrée, le séjour au port et la sortie des navires effectuant les voyages à l’international.

A cet effet, les principaux acteurs du secteur du transport maritime international se sont familiarisés avec les dispositions et amendements prévus par l’Organisation Maritime Internationale (OMI) de 1965 appelée communément Convention FAL.

Le Directeur des affaires maritimes M. Alfa Lébgaza a indiqué l’un des points saillants des programmes du gouvernement est la recherche de l’efficacité et la performance du système logistique des transports. Donc, l’organisation de cet atelier s’inscrit dans la droite ligne de ses dispositions.

Pour clôturer, le représentant de l’OMI au Togo, Honorat Hoba a souligné que la simplification des formalités administratives a un impact bénéfique non négligeable sur le commerce extérieur et contribue par là à la croissance économique des pays.

Commentaire d'article

Umalis