Société

Trafic de carburant illicite : Un jeune homme décédé au cours d’une trappe policière à Zowla

carburantL’histoire ne cesse de se répéter. L’acheminement du carburant frelaté ainsi que sa commercialisation continue de faire des victimes. Cette fois, c’est un jeune chauffeur qui y a laissé la vie ce mercredi dans le canton de Zowla à Aneho. C’était au cours d’une course poursuite entre la victime et les forces de l’ordre de la localité.

 

D’après les témoignages des riverains, cet incident serait survenu suite à l’entêtement de la victime d’obtempérer devant les forces de l’ordre.

L’homme, au volant d’un véhicule rempli de bidons d’essence de contrebande, aurait été repéré par les militaires du camp de Zowla. Ces derniers lui auraient immédiatement  intimé l’ordre de s’arrêter.

Ne voulant pas s’exécuter, le jeune homme a pris la poudre d’escampette. Une course-poursuite s’est alors engagée entre ce dernier et les forces de l’ordre depuis la douane pour finalement se solder  dans les parages du cimetière municipal, où le véhicule du trafiquant aurait a été violemment bousculée par celle des militaires. Résultat : Le véhicule du jeune homme  fait des tonneaux emportant la vie de son utilisateur.

Aux dernières nouvelles, la victime, originaire de Tsévié, a été inhumée tard dans la soirée.

Le commerce du trafic frelaté a toujours été un point de discorde entre forces de l’ordre et trafiquants. En début d’année, le ministre de la sécurité Yark Damehane a prévenu qu’il prendrait des mesures sévères cette année pour éradiquer le phénomène.

Commentaire d'article

Umalis