Culture & Réligion

La fraternité des prêtes diocésains réitèrent leur engagement pour les œuvres pontificales

pretes diocesainsDes prêtes diocésains regroupés au sein de la Fraternité des Prêtres Diocésains du Togo (FPDT) tiennent depuis le mardi 10 janvier et ce, jusqu’au 13 janvier prochain, leur 47è assemblée générale annuelle à Dapaong. Au menu des discussions : la révision et l’adoption des statuts et règlements intérieur de la FPDT, ainsi que des communications sur le Tribunal Ecclésiastique Interdiocésain de Lomé et sur les œuvres Pontificales Missionnaires Nationales.

Ils sont au total 300 prêtres diocésains venus des sept diocèses catholiques du Togo qui prennent part à cette rencontre. Il sera question pour ces responsables religieux catholiques, de dresser le bilan au niveau de leurs paroisses respectives tout en s’attelant sur la révision des textes de la FPDT.
« La relecture des textes de cette Fraternité, vise essentiellement à les adapter à ceux de l’Union Régionale des Prêtres de l’Afrique de l’Ouest », informe le secrétaire national de la FPDT, l’Abbé Donald Fadaz.

Cette rencontre périodique permet également aux  prêtres togolais, de s’encourager mutuellement, de partager les expériences, et de s’entraider en cas de besoin.

Portée sur les fonts baptismaux en 1970 , la Fraternité des Prêtres Diocésains du Togo répond aux recommandations du concile Vatican II.  Ces recommandations stipulent que tous les prêtes sont intimement liés par la fraternité sacramentelle, et qu’aucun n’est en mesure d’accomplir toute sa mission isolément sans recourir à ses frères.

Sont membres de la FPDT tous les prêtres incardinés dans l’un des 7 diocèses du Togo, tout prêtre diocésain de l’espace RECOWA/CERAO en mission au Togo ou encore tout prêtre Fidéi Donum oeuvrant au Togo.

Peut également être reçu comme membre sympathisant, tout religieux togolais qui le désire, avec approbation de son supérieur légitime.

La prochaine assemblée de la FPDTT aura lieu à Sokodé en 2018.

Commentaire d'article

Umalis