Société

Médias/Affaire des 400 000 FCFA : Une démission de plus au PPT !

ferdinand-ayite

Décidément, le Patronat de la Presse Togolaise (PPT) est sur le point d’éclater en mille morceaux. L’affaire des « cadeaux empoisonnés » du président Faure Gnassingbé à certains journalistes togolais risque de venir à bout de cette organisation des patrons de presse privée. Le PPT traverse une crise sans précédent et la démission de Ferdinand Ayité ne serait peut-être pas la dernière.

Il est l’un des membres influents du PPT. Et, cette polémique d’argent distribué qui ne suscite aucune explication convaincante de la part des premiers responsables, a finalement eu raison de la patience de Ferdinand Ayité, président de SOS Journalistes en danger. Surtout, le fait que ces colis aient été expédiés via le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la Communication (HAAC), Pitang Tchalla, n’est pas pour arranger la situation.

Beaucoup de journalistes ont d’ailleurs condamné l’implication du président de l’organe de régulation dans la distribution des enveloppes. Les critiques les plus acerbes portent les griffes du Patronat de la presse togolaise dans un communiqué signé de son président, Carlos Kétohou. Or, d’après les informations, certains membres du PPT auraient aussi reçu ces cadeaux de fin d’année sous couvert des noms de leurs camarades, alors qu’en public, ils ont condamné avec virulence le geste.

Ferdinand Ayité a justifié sa démission en ces mots : « Nous sommes ceux qui sont engagés pour une nouvelle gouvernance au Togo. Je pense que nous devons servir de modèle dans ce pays de plus en plus pourri où les jeunes sont en manque de repères. Certes, nous sommes des hommes avec nos forces mais aussi nos faiblesses, mais nous devons faire en sorte que notre honneur, notre dignité et notre intégrité ne soient tronqués quel que soit le prix. De notre modeste vie de journaliste, nous sommes fiers de susciter l’admiration et le respect des gens. Cela devrait largement nous suffire ».

Ainsi donc, le Directeur de publication du journal ‘L’Alternative’ a déposé ce mardi sa lettre de démission sur le bureau du président du PPT, tout en affirmant qu’il sera toujours disponible pour défendre les droits des journalistes « contre les prédateurs de la presse ». Sa démission intervient à la suite de celle du Directeur du journal ‘Le Rendez-Vous’, Abi-Alfa Izotou.

Umalis