Sports

CAN Gabon 2017/ Ministre Guy Madjé Lorenzo : « Prévoir l’imprévisible »

lorenzo

Une grande campagne de mobilisation des fonds a commencé depuis hier. Ces fonds récoltés serviront notamment à financer le parcours des Éperviers à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN). L’initiative suscite beaucoup de critiques mais, le ministre en charge de la culture rassure.

Le montant annoncé est de 5 milliards de Fcfa. Certaines voix s’élèvent pour condamner la folie des grandeurs des autorités. A cet effet, le ministre des Sports, M. Guy Lorenzo, a tenu ce mardi à clarifier la situation. Dans un exercice didactique, il est revenu sur la signification du terme « budget prévisionnel ».

Aussi, avec des mots rassurants, il a invité la société civile à oublier les expériences passées et à s’unir derrière nos représentants, les Éperviers du Togo. En tant que premier responsable de la commission de mobilisation des fonds, il a promit une fois encore la transparence et la traçabilité dans l’utilisation des fonds qui seront récoltés.

D’ailleurs, la CAN n’est pas un investissement classique. Ce sont les performances des équipes qui déterminent la suite de la compétition. S’il arrive qu’un pays se fasse éliminer dès le premier tour, il est normal que les besoins soient moindres. En revanche, puisqu’il faut viser l’excellence, il faut garantir aux joueurs les moyens pour avancer au cas où ils feraient plus que 2013 en se qualifiant encore plus loin que les quarts de finale. ‘’ Notre rôle est de prévoir l’imprévisible ‘’, a-t-il indiqué.

Et bien entendu, le public togolais souhaite que les Éperviers aillent le plus loin possible.

De ce fait, les supporteurs de l’équipe du Togo peuvent envoyer de l’argent au comité de soutien par virement bancaire ou via les opérateurs téléphoniques.

Commentaire d'article

Umalis