Développement

Les pays du Conseil de l’Entente engagés sur la voie du développement

Chemin de fer #5

Lundi dernier, les ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de l’entente ont adopté à Lomé le budget 2017. Ils ont voté 3,36 milliards de Fcfa, en hausse de 4% par rapport à l’année précédente.

En considération du programme élaboré par cette institution en matière de développement économique, cette somme est quasiment trop modeste pour permettre à cette organisation régionale de jouer pleinement son rôle de premier plan et d’atteindre ses objectifs.

Ayant à sa tête le président togolais Faure Gnassingbé, le Conseil regroupe le Bénin, le Niger, le Burkina Faso, la Côte d’ivoire et le Togo.

L’électrification, l’assainissement et la formation d’experts en infrastructures routières et ferroviaires sont entre autres les priorités de cette organisation dans le cadre de l’utilisation du budget alloué.

Ce volet formation est assuré par le CERFER (Centre Régional de Formation pour l’Entretien Routier) dont le siège est à Lomé. Il bénéficiera bientôt d’un accord de siège avec l’Etat.

Commentaire d'article

Umalis