Education

Enseignants et gouvernement de nouveau en discussions: Peut on espérer une résolution définitive ?

enseignement-primaireAprès plusieurs mois de discorde, le gouvernement togolais et la Coordination des Syndicats de l’Education du Togo (CSET) se sont retrouvés  ce lundi pour une nouvelle discussion. Cette rencontre fait suite à celle du 26 décembre dernier tenu entre le ministère de la Fonction publique, du Travail et des Réformes administratives et les représentants des  centrales des enseignants. L’objectif demeure le même : trouver un terrain d’entente pour régler la crise qui mine le secteur éducatif.

Le tout dernier cadre de discussion entre les enseignants et les autorités togolaises tenue le 08 décembre a tourné au vinaigre. Les deux parties ne se sont pas entendus sur un certain nombre de points, chacun campant sur sa position. Pour rectifier le tir, le ministère de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative a réuni, le 26 décembre dernier, les centrales syndicales grévistes pour trouver un terrain d’entente.

A l’issue de cette  réunion  les parties se sont accordés à mettre en place dès janvier 2017 un groupe de travail comprenant les fédérations des syndicats des enseignants, et impliquant les représentants des Centrales Syndicales et des associations des parents d’élèves pour discuter franchement autour de la question et trouver des solutions durables à l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants ainsi qu’à l’efficacité de l’éducation togolaise.

La rencontre de ce lundi est donc la première à l’entame de l’année 2017. Tendons-nous vers une résolution définitive de la crise ?  Pour le moment, cette réunion n’a pas accouché d’une décision officielle. Les discussions se poursuivront sans doute dans les prochains jours.

Les enseignants, de leur coté ont décidé d’observer une trêve et de donner une nouvelle chance à ces échanges.

Commentaire d'article

Umalis