Politique

Sécurité maritime : les frontières maritimes du Togo même pas encore délimitées

oceans

Lors de la 10ème séance plénière de la 2ème session ordinaire le vendredi 30 décembre 2016, trois ministres du gouvernement s’étaient invités au Parlement pour défendre la loi portant ratification de la charte africaine, fruit du sommet sur la sécurité maritime et le développement en Afrique. Mais, l’application des recommandations de la Charte de Lomé rencontre un obstacle de taille.

Les trois émissaires du gouvernement étaient : le ministre du Transport et des Infrastructures Ninsao Gnofam, son collègue de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel Yark Damehame et celui des Affaires Etrangères et de la Coopération Robert Dussey. Cependant, ce jour-là une information a laissé les députés cois : le Togo n’a encore pu délimiter et établir les limites de ses frontières maritimes et sa carte maritime.

Selon les informations, seuls le Nigeria et le Ghana ont délimité les leurs, contrôlant ainsi tout l’espace maritime et toutes les richesses sous-marines, notamment l’or noir. Dans le cas du Togo, une commission chargée de la délimitation des frontières maritimes a été mise sur pied. Elle a demandé un moratoire jusqu’en 2019 et ainsi qu’un budget de 500 millions FCFA qu’elle n’a malheureusement pas obtenu jusqu’à ce jour. A cet effet, le président de la Commission des Relations Extérieures de l’Assemblée Nationale, Jean Kissi, a demandé au parlement de tenir compte de la recommandation lors de la prochaine loi rectificative qui est annoncée pour la fin du 1er trimestre 2017.

La Présidente du groupe parlementaire ANC, Me Isabelle Améganvi,  s’est offusqué de cette situation qui prévaut. Elle trouve inadmissible que le gouvernement qui a mobilisé plusieurs milliards pour organiser le sommet sur la sécurité maritime, ne soit pas en mesure de mettre à la disposition de la commission de délimitation des frontières maritimes 500 millions FCFA. C’est une question de souveraineté nationale qui engage toute une nation.

Commentaire d'article

Umalis