Politique

Pour les réformes et la décentralisation, six partis politiques se tiennent la main

Logo_COALITIONorg_horizontal_cymk

Comme annoncé, six partis politiques de l’opposition se sont mis ensemble cet après-midi du lundi 09 janvier 2016 autour de deux sujets brûlants de l’actualité politique togolaise : les réformes et la décentralisation. Selon les responsables de ces partis, ils ne forment pas cette coalition « pour faire la politique » mais plutôt pour « travailler autour des réformes et la décentralisation ».

Ils étaient au total six partis politiques autour de la table d’honneur : « Togo Autrement » de M. Fulbert Attisso, le Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD) de Me Tchassona Traoré, l’Alliance Des togolais pour le Développement Intégral (ADDI) d’Aimé Gogué, les Forces Démocratiques pour la République (FDR) de Me Dodji Apévon, le Parti des Togolais représenté par M. Nathaniel Olympio et le Parti des Démocrates qui a envoyé son représentant.

Ils ont fait un constat selon lequel les coalitions qui ont été créés dans le passé, ont essuyé un échec dans leur volonté de faire advenir l’alternance au Togo. A leur tour, les responsables de ces partis de l’opposition mettent donc en place « un nouveau modèle » de coalition basé sur le travail, afin d’aboutir à un objectif fixe : les réformes et l’effectivité de la décentralisation au Togo. Pour l’heure, Me Tchassona Traoré du MCD tient à préciser qu’il ne s’agit pas des alliances électorales.

Dès sa création, ce regroupement demande au gouvernement d’opérer les réformes urgentes, c’est-à-dire les conclusions issues du consensus entre les acteurs politiques lors de l’atelier du Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (HCRRUN), notamment la limitation du mandat présidentiel, le scrutin à deux tours, etc.

Pour ces partis politiques, les autres réformes pourront être reversées dans les commissions que créent le président Faure Gnassingbé.

Commentaire d'article

Umalis