Politique

Conseil de l’Entente/10ème session ordinaire du conseil des ministres à Lomé

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sous l’auspice du professeur Robert Dussey, ministre togolais des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, le Conseil des ministres du Conseil de l’Entente a tenu sa dixième session ordinaire ce lundi 09 janvier 2017 à Lomé. Après le conclave du Comité des Experts, il est temps pour les ministres d’examiner l’agenda de l’Institution sous-régionale pour l’année 2017.

Cette réunion s’est déroulée en présence du Secrétaire Exécutif du Conseil de l’Entente, Patrice Kouamé, du ministre togolais des Finances et de l’Economie, Sany Yaya, du Directeur général du Centre régional de formation pour l’entretien routier (CERFER), Dr Ouro Djobo Samah, des chefs de délégations, des ambassadeurs résidants au Togo et des représentants des organisations internationales et consulaires.

A l’ordre du jour, il y a eu l’étude des activités réalisées par le secrétariat exécutif du Conseil de l’Entente et la direction générale du Centre régional de formation pour l’entretien routier (CERFER) au cours des 11 premiers mois de 2016 ainsi que l’adoption du budget exercice 2017 de l’Organisation.

« Au cours de nos travaux, nous examinerons, entre autres, le rapport d’activités du Secrétariat Exécutif pour l’année écoulée, la réforme du CERFER, les Termes de référence (TDR) du mécanisme entente de médiation et de gestion des conflits et enfin l’examen du projet de budget exercice 2017 », a signalé le ministre Dussey.

« Tout en félicitant les Experts qui n’ont ménagé aucun effort en vue de parvenir aux conclusions qui nous sont ici soumises, je voudrais inviter chaque délégation à avoir constamment à l’esprit, durant le déroulement de nos travaux, l’article 2 de notre Charte qui nous fixe entre autres objectifs, de contribuer au renforcement des relations politiques entre nos Etats, en vue de maintenir entre eux et dans la région ouest africaine, un climat de paix, de sécurité, de solidarité et de compréhension mutuelle, nécessaire pour un développement économique social durable », a-t-il précisé.

Le Conseil de l’Entente créé en 1959, regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’ivoire, le Togo et le Niger.

Commentaire d'article

Umalis