Politique

Échanges entre les instances de régulation des médias du Togo et du Burkina Faso

some

Le jeudi 05 janvier dernier, la présidente du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) du Burkina Faso, Mme Nathalie Some, s’est rendue au siège de l’instance de régulation des médias au Togo alors qu’elle était en séjour privé à Lomé. M. Pitang Tchalla, le président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) l’a d’abord accueillie dans le cadre des échanges en tête-à-tête avant d’ouvrir les discussions aux autres membres de l’institution.

Après les présentations d’usage, M. Pitang Tchalla s’est réjoui de recevoir une hôte qui maîtrise parfaitement le monde de la communication et de la régulation. Il a par ailleurs exprimé sa disposition à fructifier les liens de partenariat qui existent déjà, entre le CSC Burkina et la HAAC Togo, deux pays voisins et frères qui partagent plusieurs points d’intérêt communs. Il aimerait que cette coopération se place sous le signe d’échanges d’expériences et de partage d’informations entre les deux institutions.

La présidente du CSC Burkina, Mme Nathalie Some, a à son tour félicité son homologue du Togo pour son contact facile et a ensuite exprimé sa joie d’effectuer cette visite de courtoisie à la HAAC. Les instances de régulation du Togo et du Burkina Faso « ont les mêmes défis et ont besoin de mutualiser leurs efforts », a-t-elle indiqué. Mme Some se dit prête à accueillir ses frères et sœurs togolais au CSC Burkina pour un partage d’expériences.

Pour finir, le président de l’instance, les membres de la HAAC et leur hôte ont longuement discuté à propos des activités effectuées au sein des différents réseaux dont leurs institutions sont membres, entre autres, le Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC) et la plateforme des régulateurs de l’audiovisuel des pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) et de la Guinée.

La visite de la présidente du CSC Burkina s’est achevée par la remise d’un cadeau symbolique au président de la HAAC, M. Pitang Tchalla.

Commentaire d'article

Umalis