Education

De nouvelles dispositions pour renforcer l’éducation à la base

ecole-et-enfants

Le gouvernement togolais avait mis en place en 2010 le Système d’information pour le management de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle (SIM AENF). Ce système a été initié dans l’objectif de promouvoir l’éducation à la base. Presque 7 ans après, son équipe technique nationale s’est réunie ce vendredi 6 janvier 2017 à Lomé pour faire l’état des lieux.

Kpomegni Tsali, chef de l’équipe technique nationale a insisté sur le fait qu’il faille proposer de nouvelles orientations pour la suite des travaux de cette institution. « Notre rencontre du jour est intéressante en ce sens qu’elle a pour but de partager avec les partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation les principaux points du rapport du SIM AENF afin de proposer des voies et pistes pour la pérennisation dudit système », a-t-il rappelé.

Le Système d’information pour le management de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle (SIM AENF) a également été créé pour fournir des statistiques fiables relatives au sous-secteur de l’éducation.

Le chef de l’équipe technique nationale a ensuite rappelé que le SIM AENF a permis de mieux maitriser le financement du sous-secteur de l’éducation, la cartographie des intervenants, des activités d’alphabétisation et l’éducation non formelle. Toutes ces informations sont sauvegardées dans une base de données actualisées et surtout fiables.

Les participants à cette rencontre se sont basés sur ces statistiques pour proposer de nouvelles pistes en vue du renforcement de l’éducation à la base.

Commentaire d'article

Umalis