Justice

Sronvi Yaovi, nouveau Directeur de la législation du Togo : reconnaissance ou blanchiment ?

sronvie-yaoviAlors qu’il était suspendu en 2016  de la cour d’appel de Lomé, le juge Sronvi Yaovi, vient de recevoir une haute reconnaissance du chef de l’Etat Togolais. Il  vient d’être nommé Directeur de la législation du Togo au cours de la nomination des magistrats par le président de la république togolaise. Un grade qui le place dans les plus hauts rangs de la justice au Togo.

Précédemment président de la Cour d’Appel de Lomé, Sronvi Yaovi a été trempé en aout 2016 dans une affaire de corruption. Affaire qui lui couté son poste de présidence. L’homme était accusé de s’être laissé aller à la corruption en recevant la bagatelle de  498 millions sur un dossier de bateau en détresse vendu à 500 millions de F CFA. Une affaire dans laquelle Me Dossou aurait manœuvré de façon opaque avec la complicité du président du Tribunal de Lomé, M. Nayo.

A la suite de ces accusations, le conseil de discipline de la cour d’appel de Lomé l’a suspendu de son poste. Mais l’intéressé a toujours nié les faits, arguant qu’il s’agissant d’un complot.

Et revoilà  Me Yaovi Sronvie, nommé sans  transition, Directeur de la législation du Togo. Est-ce une reconnaissance de son innocence ou une manière pour ses détracteurs de se racheter ? Nul ne saurait le dire.

Néanmoins son siège à la Cour d’Appel de Lomé sera désormais occupé par le juge Konmite Dindangue, précédemment président de la Cour d’Appel de Kara. C’est Moti Nutifafato Amévo Kokuvi qui assumera désormais les fonctions de président de la Cour d’Appel de Kara.

Dans le même temps , la Chambre judiciaire de la Cour Suprême sera dirigé par  Bassah Agbényo Koffi.

Commentaire d'article

Umalis