Société

Réconcilier les togolais via les réseaux sociaux : c’est possible grâce à un jeune togolais

ImpressionDepuis avril 2012, la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR) a déposé le rapport de ses travaux sanctionnés par différentes recommandations. Seulement à ce jour aucune action n’a été entreprise pour favoriser la réconciliation tant promue par cette commission. Pour apporter sa touche à cette immense œuvre, un jeune togolais s’est engagé à faire le premier pas qui entamera la marche de cette mission.

Il s’appelle Archille Kokou Amétépé Noussia, jeune entrepreneur togolais, il s’est engagé à disséminer les recommandations de la C VJR. Comme moyen principal le jeune togolais utilise les réseaux sociaux notamment Facebook et Twitter.

L’ambition première de ce jeune Togolais est dit-il, de contribuer à permettre à  tous les togolais de s’approprier les recommandations et d’en exiger leur mise en œuvre par les voies les mieux indiquées. Il désire ainsi accompagner le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale(HCRRUN) à réaliser les recommandations dites prioritaires pour que les togolais sentent le début des actions de réconciliation.

« Sachant qu’une majorité de nos concitoyens n’ont pas connaissance du fond des recommandations de la Commission alors que moi j’ai eu la chance de parcourir les 68 recommandations de la CVJR contenues dans son rapport final, j’ai pris l’initiative de partager avec mes contacts et d’autres personnes, chaque jour, pendant une période donnée, les 68 recommandations de la CVJR, afin de leur permettre de mieux de cerner le contenu », explique Achille Kokou Amétépé Noussia.

L’initiative du jeune entrepreneur a débuté  depuis Octobre 2016 et est arrivé à terme en fin décembre 2016. Trois mois au terme desquels ce « réconciliateur » se félicite d’avoir réussi à toucher la communauté.

« De façon concrète, plusieurs personnes m’ont approché  qu’ils veulent prendre aussi le relai de la publication des recommandations dans leur communauté tandis que d’autres m’ont demandé de mettre à leur disposition le document complet du rapport de la CVJR ».

Achille Kokou Amétépé Noussia espère, comme plusieurs togolais d’ailleurs, que des actions concrètes seront prises en 2017 pour une réconciliation effective entre tous les togolais.

Commentaire d'article

Umalis