Politique

Parti des Togolais : « Chers compatriotes, nous ne vous avons pas oublié ! »

pt

Le Parti des Togolais (PT) d’Alberto Olympio ne veut pas déroger à la règle. « Mieux vaut tard que jamais », se sont dit les premiers responsables de ce parti dit de l’opposition qui était apparu sur la scène lors des élections présidentielles 2015 et qui a fait rêvé bon nombre de togolais. Voici leur message de présentation de vœux à la population togolaise.

Mes chers compatriotes et chers membres du Parti des Togolais,

L’occasion et l’honneur me sont offerts en cette fin d’année, de vous souhaiter au nom du Directoire du Parti, mes vœux de santé, de paix et de réussite, à l’orée de cette année 2017.

2016 fut une année de réajustements au sein du Parti. Nous avons renforcé nos structures, et outillé la jeunesse pour mieux aborder les challenges à venir.

Notre objectif est de placer 2017 sous le signe d’un engagement plus visible pour les causes que nous défendons. C’est le cas particulièrement pour toutes les grandes batailles politiques que nous devons mener, afin de conduire le pays à une démocratie citoyenne que procure la décentralisation, et à des élections transparentes et crédibles, préludes à l’alternance.

En 2017, les premiers jalons des échéances à venir seront posés. La CENI reprendra ses activités officielles. Il sera inacceptable que les travaux de la CENI se poursuivent dans les mêmes configurations, et avec les mêmes acteurs qui ont conduit au désastre d’Avril 2015.

Le Parti des Togolais travaillera avec d’autres partis qui partagent les mêmes valeurs de transparence et démocratie que lui, afin d’obtenir la mise en place d’une CENI technique, fondée sur la compétence et l’impartialité. La CENI qui conduira notre peuple aux prochaines échéances électorales ne pourra plus être politique, ni être fait d’un habillage qui cache des intentions de fraudes. Elle devra être équitable et impartiale, comme toutes les institutions participant aux élections, avec pour seul objectif, non la victoire d’un camp, mais le devoir de servir la Nation.

Chers compatriotes, à l’aube de cette année 2017, et au vu de la gestion de notre pays depuis le début de ce 3ème mandat, nous pouvons dire sans nous tromper que les promesses concernant le social sur lequel l’équipe dirigeante a fait campagne, resteront lettre morte. Il n’y a pas de mandat social jusqu’alors, et il n’y en aura pas avec ce régime. Ce n’était qu’une promesse de campagne.

Les promesses politiques concernant les réformes prescrites par l’APG, confirmées par les recommandations de la CVJR, et rappelées dans le rapport de l’atelier du HCRRUN ne seront pas honorées. Comme vous l’aurez compris, rien ne nous sera donné cette année non plus. Tout ce que nous obtiendrons, c’est ce que nous aurons exigé, en nous levant pour le défendre.

Togolaises, Togolais, nous aurons le choix en 2017 de nous organiser pour exiger les réformes qui feront nos victoires de demain, ou de nous résigner pour subir en 2018 et 2020, des élections frauduleuses avec des résultats usurpant, une fois encore, la volonté populaire. Si nous ne nous montrons pas déterminés, rien ne nous sera donné. Nous devons plus que jamais comprendre qu’un véritable changement, qu’un progrès dans nos modes de vie ne se fera, tant que la gouvernance de ce pays sera confisquée par une équipe refusant d’écouter le peuple, et gouvernant pour des ambitions individuelles, au détriment de l’intérêt général. Nous devons mutualiser nos efforts pour engager des batailles communes qui redonneront au Togolais l’espoir qui redynamise la lutte.

Face aux nombreuses humiliations subies par nos concitoyens, nos commerçantes, nos travailleurs, nos enseignants, nos élèves, et notre jeunesse qui est la relève de demain, puisse 2017 être inscrite sous le signe de l’année du sursaut patriotique et de la dignité retrouvée.

Ensemble nous le pouvons.

Bonnes fêtes de Fin d’années. Bonne et heureuse Année 2017

Nathaniel OLYMPIO

Président par Intérim

Commentaire d'article

Umalis