Politique

L’équipe pour lancer les reformes au Togo enfin constituée

awaComme annoncée par le chef de l’Etat depuis le 31 décembre 2014, la commission chargée de réfléchir sur les réformes vient d’être mise en place. Elles sont  sept personnalités nommées ce 03 décembre pour siéger au sein de la commission nationale de réflexion sur les réformes politiques, constitutionnelles et institutionnelles. C’était au cours du conseil des ministres tenu ce 03 janvier 2016.

La locomotive des reformes constitutionnelles et institutionnelles peut désormais se mettre en marche. C’est en tout cas ce que  l’on pourrait espérer après la nomination des membres de la commission qui sera en charge du dossier.

Ils sont au total 7 en charge de cette mission : Séléagodji  Ahoomey-Zunu (Ancien Premier Ministre), Adji Oteth Ayassor (Ancien ministre), Professeur Dodzi Kokoroko (président de l’Université de Lomé),  Professeur Kpodar Adama (Vice-président de l’Université de Kara),  Professeur  Essohanam Batchana, Afande Koffi, Yabre Dagoh et Dr Ihou David à qui vient s’ajouter  l’ancienne magistrate, Awa Nana Daboya, nommée depuis déjà deux ans à la tète de la commission.

Un panel de sociologues, historiens, juristes, politiques et acteurs de la société civile qui aura « pour mission de proposer dans les meilleurs délais et conformément à l’approche préconisée par la CVJR, un texte de réforme politique, de réforme institutionnelle et constitutionnelle qui tient compte de notre histoire, reflète nos réalités et répond aux aspirations les plus profondes des Togolaises et des Togolais… », Selon le discours servi par le chef de l’Etat togolais sur le sujet en 2014.

Le 30 novembre dernier, le HCRUNN avait organisé en juillet 2016, un atelier national qui a réuni des acteurs de la société civile, des partis politiques, des professionnels des médias, des représentants des collectivités locales et traditionnelles ainsi que de l’administration publique sur la question.

La composition de cette commission, espère t-on constituera le fer de lance de propositions concrètes pour la mise en œuvre de ces reformes préconisé par l’Accord Politique Global de 2006 et tant attendu par les populations togolaises.

Commentaire d'article

Umalis