Jeunesse et emploi

Des jeunes déscolarisés en passe d’être professionnellement actifs

jeunes-volontairesLa seconde vague des jeunes déscolarisés de Lomé est arrivé à terme de sa mission ce 30 décembre 2016. Pour clôturer leur service un festival de match et d’autres jeux  ont été organisés à leur intention. Au total 288 volontaires se sont défoulés à travers différentes activités.

Les principales tâches des jeunes déscolarisés se résumaient à l’entretien des infrastructures publiques contre une réinsertion professionnelle à l’issue de leur mission.

« Pendant quatre mois, ils ont eu à curer des caniveaux, enlever des dépotoirs sauvages, désherber, balayer et aménager des espaces verts et aussi sensibiliser les populations sur l’action citoyenne et son bien-fondé », a indiqué le superviseur d’expertise d’appui aux jeunes volontaires nationaux, Tomety Folly.

Une tache rude à laquelle se sont attelés les 288 volontaires de cette deuxième vague. Après le travail, l’heure était donc à la recréation pour permettre à ces jeunes de se détendre avant la deuxième étape de leur parcours: leur réinsertion professionnelle.

Le festival Dénommé Fair Play Thimo a réuni les jeunes déscolarisés autour de différentes activités récréatives.

A l’issue du festival, ces jeunes déscolarisés bénéficieront de l’aide de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base et de la direction de l’Artisanat pour équiper leurs ateliers respectifs.

Selon les responsables du programme, les jeunes n’ayant pas appris de métier bénéficieront de financements pour leurs projets ou des activités génératrices de revenus.

 

Commentaire d'article

Umalis