Société

Bilan 2016 de la HAAC: Plusieurs dérives ont été notées dans la presse togolaise

pitang-tchallaDans un communiqué rendu public ce 02 janvier la Haute autorité de l’audiovisuelle et de la communication (HAAC) a présenté l’état des lieux de la presse durant l’année 2016. Selon l’instance, certains medias ont abattu un travail considérable tandis que d’autres se sont fait remarquer par leurs multiples « dérives » dans l’exercice du métier.

Dans sa note, l’institution présidée par Pitang Tchalla fait un état des lieux de la presse togolaise dans son ensemble. Pour la HAAC, l’espace médiatique togolais est mitigé. Si l’instance félicite le professionnalisme de certains organes, elle ne manque de relever « certains dérives » de d’autres organes.
Selon la HAAC ces médias pour la plupart « audiovisuels » ont mis à mal l’esprit de « confraternité » et la « déontologie » durant toute l’année écoulée et foulé aux pieds « les règles de déontologie » en excellant dans l’art « de la désinformation, de l’insulte systématique et du dénigrement gratuit ». L’organisation de régulation des medias soutient également que des journalistes ont « simplement choisi d’ignorer délibérément, voire de refuser de satisfaire au droit des citoyens à la protection de leur dignité, s’illustrant dans des attaques personnelles et allant jusqu’à refuser d’accorder des droits de réponse aux victimes de leurs actes ».
De ce fait la HAAC « félicite les journalistes et autres professionnels de la communication, des secteurs publics et privés qui ont maintenu le cap de la qualité et du professionnalisme en refusant de tomber dans le sensationnel et la facilité » et met en garde les medias « fautifs ».

« La HAAC condamne fermement toutes ces dérives qui jettent le doute sur les intentions réelles de cette catégorie de journalistes et interpelle instamment toutes les organisations et associations professionnelles de la presse et de la communication à inscrire leurs membres dans la logique d’une presse libre et responsable, comme le stipule le Code de la presse » peut on lire dans le communiqué de la HAAC qui espère un changement des comportements durant l’année 2017.
La nouvelle mandature de la HAAC a prêté serment devant la Cour Constitutionnelle le 09 juin 2016. Après l’élection de son bureau le 16 juin, elle a pris fonction le 20 juin 2016.

Commentaire d'article

Umalis