Politique

Présentation des vœux pour 2017 : Silence ! Le président parle.

voeux155

Comme il est de coutume à l’orée de chaque nouvelle année, le président de la République Togolaise Faure Essozimna Gnassingbé s’adresse à ses « enfants ». Il dresse un bilan de l’année écoulée, promet de « bonnes choses » pour l’année nouvelle tout en souhaitant le meilleur pour ses compatriotes. L’habitude étant une seconde nature, ce discours est désormais attendu par les togolais comme un veilleur guette l’aurore.

« Parle, M. le Président, ton peuple est à l’écoute », aurait-on envie de dire. Sauf changement de dernière minute comme ce fut le cas l’année dernière où il s’est adressé aux Togolais finalement le deuxième jour de janvier 2016, le chef de l’exécutif togolais est attendu ce 31 décembre pour son discours à la Nation.

« Que des lignes de belles intentions ! Des promesses qui ne seront jamais tenues », a indiqué un observateur de la scène politique togolaise, en attendant le discours.

En effet, les états généraux dans les secteurs de la santé et de l’éducation, promis depuis quelques années par Faure Gnassingbé dans un de ses discours, sont toujours en gestation. Quand verront-ils en fin le jour ? On l’ignore. Secteurs clé de développement, ils restent cependant les parents pauvres du programme de gestion du pays depuis 2005, année de son accession au pouvoir. Cette situation, comme on peut d’y attendre, est à l’origine de beaucoup de crises sociaux qui ébranlent le pays.

Aujourd’hui, c’est le secteur de l’éducation qui est victime d’une grave paralysie. Peut-être, le Chef de l’Etat dévoilera t-il dans son discours une composition magique pour y pallier. Quelque soient les cas, chacun usera de son ouïe pour boire les paroles du discours et son sens du jugement pour les digérer.

Commentaire d'article

Umalis