Société

Attention aux accidents de circulation, vols, braquages !

 

prudence

En ces périodes de fête, tous les moyens ne sont pas bons et recommandés pour se procurer de l’argent. Mais, certains individus ne le comprennent pas ainsi. Aussi, en ces moments où tout le monde est préoccupé par la manière de bien fêter, on court à droite et à gauche sans se rendre compte que le manque de prudence peut provoquer des collisions.

Les actes de vols et de braquages se multiplient dans la capitale togolaise et villes environnantes. Plusieurs cas sont déclarés dont celui de deux malfrats, abattus par le Groupe d’Intervention de la Police Nationale (GIPN), dans la nuit du 28 au 29 décembre dernier, sur le tronçon de l’ancienne Douane de Ségbé-Sanguéra.

Selon les informations, les deux braqueurs armés de machette et sur une moto, ont été tués aux environs de 03 heures du matin par une patrouille. Rappelons que la zone Ségbé-Sanguéra a servi de cadre pour vols et braquages ces dernières semaines.

De même, dans la journée d’hier, un individu a été arrêté grâce à la collaboration des populations de Benome, une banlieue proche d’Avépozo au sud-est de la capitale. Arrêté en possession de faux billets, de portables et une arme de fabrication artisanale dans les parages de Devego, le braqueur a été remis au commissariat d’Adamavo. Aucune suite n’est connu pour le moment.

En outre, les accidents de circulation ont contribué ces derniers temps à augmenter le nombre de morts et de blessés. Dans la journée du vendredi, un accident a été signalé à Komah (Sokodé). Bilan : un mort et deux blessés graves. Visiblement, la fin d’année 2016 est aussi dangereuse que les précédentes. Les accidents de circulation se produisent à tous les carrefours et dans tous les coins.

D’après les chiffres communiqués par le ministère de la Sécurité et de la Protection civile le 26 décembre dernier, les routes ont fait 501 morts en cette année. Une extrême prudence sur les routes en cette période de fin d’année doit être de mise.

Souvent, le non respect des feux tricolores, les excès de vitesse et les conduites en état d’ivresse en sont les principales causes. Il ne reste que quelques heures pour fêter le nouvel an, restons vigilants afin de boucler l’année en toute beauté.

Commentaire d'article

Umalis