Education Jeunesse et emploi

Le concours national de recrutement ouvert aux enseignants volontaires âgés de 45 ans

jeunesse-scolaire

Les enseignants volontaires âgés de 45 ans sont exceptionnellement autorisés à passer le concours national de recrutement lancé par le gouvernement togolais. Le communiqué intervient dans le cadre du lancement d’un concours national de recrutement de 1000 enseignants, annoncé par le ministre de la Fonction publique M. Gilbert Bawara en pleine grève des enseignants fonctionnaires.

Selon le communiqué conjoint des Ministères de la Fonction Publique et de l’Enseignement, « les enseignants volontaires âgés de quarante-cinq ans au plus à la date du concours et titulaires des diplômes du BAC II+ CAP CEG, en activité dans les inspections régionales, sont exceptionnellement autorisés à faire acte de candidature » au concours national de recrutement d’enseignants fonctionnaires session du 12 janvier 2017.

Ce concours a été préalablement dénoncé par la Synergie des travailleurs du Togo (STT)  comme un « coup d’Etat » inopportun aux enseignants grévistes et s’indigne du non-recrutement des enseignants sortis de l’Ecole nationale des instituteurs (ENI). Voilà que l’autorisation d’enseignants volontaires âgés de 45 ans vient donner raison aux soupçons des syndicats quant à la stratégie du gouvernement de boycotter la grève des ainsi que sa volonté inavouée de ne pas satisfaire la plate-forme de revendication des primes.

Les enseignants volontaires couramment appelés E.V constituent une tranche des enseignants qui non seulement sont sous-payés par les organisations rurales mais qui en conséquence donnent des formations de qualité douteuse aux élèves. Recrutés par les écoles d’initiative locale (ENIL),  leurs conditions de vie et de travail sont souvent des plus déplorables.

Le salaire minimum des enseignants volontaires est de 10.000 FCFA contre 38.000 FCFA pour le salaire minimum général (SMIG). Il est fréquent dans certaines localités qu’ils soient  payés en nature.

Commentaire d'article

Umalis