Faits divers

La HAAC rappelle à 11 médias leur engagement

haac

Dans la matinée d’hier, la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) a publié un communiqué avertissant les radios et télévisions qui risquent de perdre leur autorisation d’installation et d’exploitation des fréquences. A l’issue du nouveau délai de trois semaines qui leur est accordé, ils ont jusqu’au 15 Janvier 2017 pour signer ou renouveler leur convention. Mais en fin de journée d’hier, un nouveau communiqué de la HAAC qui annule le précédent et vient rallonger la liste.

3 autres radios sont également concernées par cette menace de retrait de fréquence : Radio « Bonne Nouvelle » à Lomé, Radio Maria à Kara et Radio Maria à Kpalimé. Le communiqué de la HAAC signé par son président, Pitang Tchalla, a ainsi renouvelé sa sommation à l’endroit de certains médias audiovisuels du Togo quant à la signature ou le renouvellement de leur convention d’installation, d’exploitation des fréquences.

D’après le communiqué, la HAAC invite les directeurs et propriétaires des chaînes suivantes : LCF (La Chaîne du Futur), Radio Bethel à Gléï, Radio City Fm à Lomé, Radio Dawul à Bassar, Radio La Voix de l’Oti à Mango, Radio La Voix de Vo à Amégnran, Radio Océan à Aného et Radio Sky FM à Badou, « qui n’ont pas encore signé ou renouvelé leur convention, qu’une période complémentaire de trois semaines leur est accordée à compter du 26 Décembre 2016, pour se mettre en règle ».

Cette prorogation accordée expirant le 15 Janvier 2017, la HAAC avertit que « passé cette date, les autorisations d’installation et d’exploitation et les fréquences qui leur avaient été accordées seront purement et simplement retirées et cédées à d’autres demandeurs, conformément aux procédures prescrites en la matière ».

Rappelons que cette sommation accompagnée d’une menace de retrait de fréquence vient appuyer le processus de renouvellement d’autorisation d’installation et d’exploitation des fréquences enclenché depuis déjà plusieurs mois.

Commentaire d'article

Umalis