Développement Finance

COOPEC-ET, pour une autonomie financière des enseignants du Togo

ccopec

Les enseignants togolais ont désormais une Coopérative. Cette structure, dénommée Coopérative d’épargne et de crédit des enseignants du Togo (COOPEC-ET), constitue un moyen qui permettra d’aboutir à l’amélioration de leurs conditions de vie. Les initiateurs du projet ont procédé à la mise en place des différents organes.

Les activités de la COOPEC-ET débuteront bientôt. L’Assemblée générale constitutive de cette coopérative s’est tenue ce mardi à Lomé en présence du ministre des enseignements primaire et secondaire, M. Komi Tckakpele et son collègue de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, M. Georges Aïdam.

Cette rencontre a été le lieu où les divers organes statutaires ont été définis et le cadre réglementaire fixé. Les organes en question sont : le conseil d’administration, le comité de crédit et le comité de surveillance. Pour le ministre Komi Tchakpele, la création de la COOPEC-ET est « l’une des Meilleures voies et moyens pour assurer le bien-être des enseignants du Togo. Le but visé est l’amélioration significative des conditions de vie des enseignants du Togo… ».

Pour sa part, son collègue Georges Aïdam a expliqué que la mise en place de la COOPEC-ET est une initiative du Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé afin d’améliorer les conditions financières des enseignants du Togo. «La COOPEC-ET se veut rassembleur et sera la seule coopérative nationale. L’ambition est de la voir solidement implanter sur toute l’étendue du territoire national », a-t-il précisé.

Les responsables de la coopérative nourrissent l’espoir de voir les difficultés des enseignants du Togo éradiqués. Prenant exemple sur le Rwanda, le processus a démarré il y a un peu plus de deux ans. Les produits offerts par la coopérative sont l’épargne, le crédit, les produits financiers et non financiers.

Le projet a été soutenu par la Banque africaine de développement (BAD).

Commentaire d'article

Umalis