Culture & Réligion

King Mensah : Le roi aurait il perdu sa couronne ?

king-mensahConsidéré il y a quelques années comme le roi de la musique traditionnelle au Togo, l’artiste King Mensah est aujourd’hui quasi absent de la scène musicale. Malgré l’apothéose de ses 20 ans de carrière célébrée le 23 décembre dernier, les échos se sont fait rares contrairement à toute une horde de fanatiques, de medias et de fougue qu’il drainait à chacune de ses sorties il ya quelques années. Lassitude ou retraite ?

Distingué deux fois aux Koras (2000 et 2004), la plus grande reconnaissance qu’un artiste africain peut espérer en Afrique subsaharienne, King Mensah a longtemps fait la fierté togolaise.  Mais aujourd’hui, cette voix unique, déversant des rythmes voyageant à travers l’agbadja, l’akpessé, le kamou du pays  n’enchante presque plus.

Pour cause, l’artiste attire de moins en moins à chacune de ses sorties. Récemment en concert VIP au cours de l’apothéose de la célébration de ses 20 ans de carrière, la haute classe n’avait pas vraiment répondu à l’appel. Comment expliquer ce « déclin » ?

Les indiscrétions racontent King Mensah ne se fait aucune illusion sur la populace depuis qu’il est perçu comme l’artiste officiel du parti au pouvoir UNIR. En effet aux récentes élections l’artiste s’est associé à plusieurs manifestations du parti.  Des prestations qui ont essuyé plusieurs critiques sur les réseaux sociaux et dans plusieurs débats de la place. L’artiste s’était plus tard justifié à travers un communiqué arguant qu’étant artiste il mettait son talent à la disposition de tout togolais. Hélas les propos n’ont pas changé grand-chose, les fanatiques le taclent, les admirateurs le critiquent, ses chansons se font de plus en plus rares, il est de plus en plus absent des grandes scènes, même ses fréquentes tournées  internationales  ont cessé…et le « King » perd à petits coups son autorité.

Mais l’artiste tient le coup, s’accroche allant  même jusqu’à s’essayer à d’autres genres y compris le reggae violant ainsi les règles de son domaine de prédilection musical, mais rien à faire le public s’y intéresse de moins en moins. La mauvaise phase passera t elle ? Toujours est il que l’artiste conserve encore sa poignée d’admirateurs qui continuent à valser sur ses chansons qui ont longtemps fait la fierté du Togo.

One Comment

Commentaire d'article

Umalis