Diplomatie

Diplomatie togolaise : Le bilan 2016 de Robert Dussey

robert-dussey

Ces dernières années, le Togo a été présent sur la scène internationale avec plusieurs accords de coopération et a accueilli de  grands rendez-vous. Des collaborations qui font dire au ministre des affaires étrangères que la diplomatie togolaise s’est bien portée durant l’année 2016. Dans une interview publiée sur un site d’information de la place, Robert Dussey a dressé le bilan de la diplomatie togolaise en 2016.

Dans son interview, le ministre Robert Dussey, a essentiellement relevé les grandes activités diplomatiques qui ont marqué l’année 2016 notamment la visite  des différents  chefs d’Etat africain, la visite du  ministre allemand de la coopération et du développement, l’initiative réussite diaspora; le printemps de la coopération germano-togolaise. A cela, s’ajoutent les visites d’Etat du président Faure Essozimna GNASSINGBE en Chine, en Allemagne, en Israël, au Kenya, ainsi que  l’arrivée de Manuel VALLS, l’ancien premier ministre français, à Lomé sans oublier le sommet de Lomé sanctionné par l’adoption de la Charte sur la sécurité maritime et le développement.

« Toutes ces nombreuses activités sont différentes les unes des autres, mais, elles éclairent le Togo sur la scène internationale et concourent à son repositionnement dans le concert des nations  donc, c’est le Togo qui en sort de nouveau grandi », précise Robert Dussey.

Le ministre a également révélé les ambitions de son ministère et du chef de l’Etat pour les prochaines années. « Pour nous, chaque jour, chaque semaine et chaque mois compte pour relever les défis de la diplomatie togolaise. La vision du président de la République, est de repositionner le Togo dans le concert des nations ».

A la question de connaitre les prochaines innovations de 2017, Robert Dussey a évoqué la deuxième édition du printemps de la coopération germano-togolaise qui se tiendra début avril 2017, notant que cette rencontre qui se tiendra les 3, 4, 5 avril 2017, verra la participation des pays de l’hinterland  (Mali, Niger et Burkina Faso) que le Togo dessert à partir de son port en eau profonde. Aussi, selon Robert Dussey, les partenaires du secteur privé dans toute sa diversité seront mobilisés pour cette deuxième édition.

Le ministre a terminé ses propos en souhaitant une bonne année 2017 à tous les partenaires du Togo.

Commentaire d'article

Umalis