Développement Jeunesse et emploi

Bilan et perspectives de la politique de développement à la base

victoire-tomegah-dogbe-provonat

Ce mardi, le ministère du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes a présenté à Lomé le programme des actions prévues pour 2017. La politique de développement à la base initiée par le gouvernement dans sa stratégie de lutte contre la pauvreté a fait ses preuves et demeure l’un des instruments majeurs permettant de concrétiser sur le terrain et auprès des populations à faible revenu la volonté politique du Chef de l’Etat.

Ce ministère est depuis 10 ans sur le pied de guerre pour éradiquer la pauvreté en initiant des actions concrètes dans une dynamique participative afin de réduire les inégalités sociales.

Cette stratégie politique et sociale se renforce par les résultats justes et adaptés apportés aux besoins jugés prioritaires par les populations elles-mêmes et, elle contribue de ce fait à réduire progressivement les disparités socioéconomiques.

Le ministère du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes s’est chargé de la mise en œuvre de cette stratégie pour une vision commune dans un développement inclusif et solidaire au Togo.

A cet effet, les résultats présentés ce mardi montrent un taux d’exécution moyen de 90% et un taux de décaissement de l’ordre de 91%. Le ministère a mené de nombreuses actions relatives à l’amélioration du cadre et des conditions de vie des communautés à la base, à l’inclusion financière, via le FNFI et à la promotion de la jeunesse à travers l’encouragement des initiatives entrepreneuriales et la création des emplois.

« Au regard des progrès significatifs réalisés, malgré les défis multiples, je voudrais vivement saluer toutes les communautés à la base, les partenaires au développement, les responsables et personnels des ministères et tous les autres acteurs du privé et de la société civile, pour l’engagement de taille aux côtés du chef de l’Etat qui ont permis d’engranger ces progrès vers un développement socioéconomique accéléré et inclusif de notre pays », a déclaré Victoire Dogbé-Tomegah, la ministre du Développement à la base, lors de son intervention.

Commentaire d'article

Umalis