Justice Société

Société : La communication, moyen efficace de règlement des conflits

dialogue

Dans le monde des affaires, une bonne médiation est plus bénéfique qu’un procès. C’est un moyen simple et efficace pour deux personnes en conflit de s’entendre et de régler leurs différends à l’amiable. Cette démarche les empêche d’entamer des procédures en procès qui coûte du temps et de l’argent.

La Cour d’arbitrage du Togo (CATO) a organisé depuis la semaine dernière à l’endroit des praticiens du droit un séminaire sur les avantages et les techniques de cette forme de règlement des conflits.

Par ce mécanisme, les parties qui ne s’entendent pas peuvent se parler directement avec l’aide d’un médiateur qui sert de canalisateur et qui aide à rétablir la communication et le dialogue. Il a pour rôle de les amener à s’écouter, à se parler, à se comprendre et à trouver une solution qui les arrange. Il ne doit être lié à aucune des parties en conflit au risque d’en favoriser une au détriment de l’autre ; raison pour laquelle sa neutralité dans le conflit doit être garantie.

Selon le secrétaire général, Komla Assogbavi, l’ambition de la CATO est de « former des Togolais pour qu’ils soient des arbitres et médiateurs qui puissent régler, autrement que la justice étatique, les litiges qui viennent à se poser entre les commerçants et les particuliers. »

La Cour d’Arbitrage du Togo dispose d’un programme d’action qui permet de former les hommes d’affaires, les responsables des sociétés d’État et les notaires sur les principes fondamentaux de la médiation.

Commentaire d'article

Umalis