Faits divers Jeunesse et emploi

Les journalistes togolais à l’école de l’excellence

presseDes journalistes et professionnels de médias se sont affrontés au cours d’un concours dénommé «  prix de l’excellence en journalisme ». La compétition organisée par la maison de la presse du Togo vise à récompenser les meilleures productions journalistiques dans différentes thématiques au cours de l’année 2016. Les lauréats de la deuxième édition ont été primés ce  vendredi à Lomé.

Au total 12 finalistes ont été retenus pour l’édition 2016 du concours « prix de l’excellence en journalisme. Parmi eux 7 journalistes issus de différents organes de presse , la télévision , la radio,   la presse écrite, et la presse en ligne ont obtenu un prix.

Leurs différentes  productions dans les différents domaines notamment, santé , éducation,  environnement , agriculture,  droits de l’homme,  sport , culture,  politique justice,  économie, et  langue nationale ont été considérées comme les meilleurs parmi tant d’autres par le jury.

Ces prix visent à les amener à perpétuer leurs performances et se démarquer par le travail bien fait. Et c’est d’ailleurs l’objectif visé par le « prix de l’excellence en journalisme » face à des productions caractérisés par une forte politisation, un marchandage accru et une partialité notoire.

Selon le président de jury, monsieur Kodjovi GBADAYI, beaucoup de choses restent à corriger dans les rédactions.  «  Primer les meilleurs pour ce concours, c’est hisser très haut la profession », a renchéri le président de la Haute Autorité de l’Audio visuel et de la Communication (HAAC), Monsieur PITANG TCHALLA.

Les lauréats sont repartis avec des prix constitués de trophées de distinction, de tablettes et d’enveloppes financières.

Lancé en 2015, le concours «Prix d’excellence en journalisme» veut à terme honorer le travail les journalistes qui basent leurs productions sur des idéaux d’excellence journalistique, notamment l’exactitude, l’indépendance, la pertinence, la responsabilité. Dans un contexte marqué par une forte politisation du contenu des médias, ce vise également à encourager les journalistes qui travaillent sur les thématiques autres que celles relatives à la politique « politicienne », et à ainsi diversifier le contenu des médias, tout en garantissant une qualité des productions journalistiques.

Commentaire d'article

Umalis