Société

La LCT mobilise contre l’application des nouveaux tarifs des postes de péage

poste-de-peageC’est en janvier prochain que  les nouveaux tarifs des postes de péage, revus à la hausse il ya quatre mois, rentreront en vigueur. Une décision que conteste la ligue des consommateurs du Togo(LCT). Utilisant comme moyen d’expression sa page, le président de la ligue des consommateurs du Togo a appelé les autorités à revoir les prix et  la population à se mobiliser contre l’application des nouveaux tarifs.

En septembre dernier, un communiqué des ministres de l’Économie et des finances, Sani Yaya et des Infrastructures et des transports, Ninsao Gnofam, ont fait état de la révision à la hausse des frais de péages ont été revus à la hausse.

Des prix qui s’affichent comme suit : Véhicule léger : 500 francs le passage contre 300fcfa auparavant, Minibus de maximum 25 places : 1000 francs contre 400f  le passage,  Bus, autocar : 2000 francs le passage contre 1000f ,  Camion : 3000 francs le passage contre 2000f,  Poids lourd articulé : 4000 francs le passage  et les Tricycles qui étaient hors-taxation désormais facturés à 200 francs CFA le passage.

Cette nouvelle tarification avait suscité un tollé général au sein de la population. Toutefois  la décision restée lettre morte jusqu’à ce jour avait calmé les ardeurs.  Mais , l’heure est venue pour la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (Sarfer) d’appliquer les nouveaux prix qui rentrent en vigueur  en janvier prochain. Ce nouveau rebondissement a donc mobilisé la réaction de la LCT.

« La SAFER se prépare à appliquer les nouveaux tarifs des frais de péage au Togo à partir de janvier. Restons mobiliser pour dire NON », lit-on sur sa page.

Début d’une nouvelle grogne sociale ? Seuls les prochains jours pourraient le dire.

 

Commentaire d'article

Umalis