Diaspora Jeunesse et emploi

Migration : enfin un écho favorable aux cris des migrants togolais au Liban

liban

Le Liban est devenu depuis quelques années la destination favorite de nombreux togolais. Par air ou par mer, ils y vont en grand nombre en empruntant des méthodes autres que légaux. Cependant, arrivés dans ce pays où le Togo ne dispose pas de représentation diplomatique, différentes formes de violences sont faites à leur égard par les autochtones en toute impunité. La situation prenant de l’ampleur, l’association SOS Migrants s’est penchée sur la question ce vendredi à Lomé.

Axée sur le thème  » Situation des migrants au Liban: défis et perspectives », une table ronde sur la migration professionnelle des filles togolaises vers le Liban a été organisée. En effet, les filles togolaises, en quête de capital pour assurer divers besoins, acceptent de quitter le Togo pour aller travailler au Liban. Elles constituent plus de 80% des migrants togolais dans ce pays.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale des migrants commémorée le 18 décembre dernier dans le monde entier. L’association compte prendre des mesures concrètes pour sécuriser et canaliser le flux des Togolais vers les pays du Golfe notamment le Liban.

« Nous ne pouvons pas tout le temps seulement dénoncer et rapporter les faits. Nous devons aussi à un moment donné nous asseoir autour d’une table pour trouver des solutions idoines aux formes de violence dont sont victimes les migrants togolais en Liban », a indiqué Elom Attissogbé, Directeur Exécutif de SOS Migrants.

Des organisations de la société civile, des associations de défense de droit de l’Homme et d’autres organisations ont pris part à cette initiative. Le principal combat est un plaidoyer vis-à-vis du gouvernement afin qu’un Consul du Togo au Liban soit nommé dans les brefs délais pour la sécurité des migrants togolais estimés à plus de 2000.

Commentaire d'article

Umalis