Politique

Les vœux de Mensah Agbeyomé Kodjo pour la nation togolaise

agbeyome-kodjoA l’orée de la fin de l’année 2016, le président national du parti Organisation pour Bâtir un Togo Solidaire (OBUTS, s’est d’ores et déjà prêté au rituel de souhait de vœux. Dans un message adressé à la nation ce jeudi, Messan agbeyomé Kodjo a énuméré ses « desiderata » à l’endroit du peuple togolais pour l’année 2017.

La situation sociale et économique du pays, la situation des jeunes, la question des élections locales, la paix et la sécurité au Togo. Ce sont là autant de sujets qui tiennent à cœur au président national de OBUTS.

Dans ses propos, Agbeyomé Kodjo a d’abord passé en revue l’actualité de ses 12 mois derniers mois et a ausculté les grands défis contemporains avant de proposer des approches de solution.

La question économique était essentiellement au cœur du message de l’ex premier ministre togolais. Ce dernier estime que la mise en place de l’Office togolais des recettes (OTR) est source de difficultés pour les opérateurs économiques et petits commerçants togolais. Il préconise une meilleure sensibilisation des populations en amont, sur le caractère obligatoire du paiement des impôts directs, indirects, locaux, des taxes, contributions et autres redevances sans lesquels le financement du budget de l’État, des services publics et le paiement du salaire des fonctionnaires poseraient problème.

Mensah Agbeyomé s’est également attardé sur la question de l’éducation et souhaite que l’éducation nationale et la formation professionnelle doivent être la « préoccupation première des pouvoirs publics » dans un monde dominé par « l’économie du savoir ».Il faut rétablir la paix dans le monde de l’éducation et « sacraliser » les acteurs de ce sous secteur, conseille le président de OBUTS.

Agbeyomé Kodjo salue également les différents cadres de concertations que le gouvernement togolais a crée tout en soutenant que  « les préconisations et propositions qui résultèrent des travaux  des diverses rencontres doivent être mises en œuvre ».

Le numéro un du parti OBUTS a terminé son message sur une note d’espoir promettant que « la formation politique OBUTS poursuivra son activité de sensibilisation et de mobilisation des masses, pour faire triompher ses idéaux républicains, et sa vision progressiste pour une société de justice, de lutte contre les inégalités sociales, et la corruption ».

Commentaire d'article

Umalis