Education

Crise au sein de l’éducation : Les syndicats synchronisent leurs actions

greve-des-enseignans-a-la-rentreeFace à l’endurcissement des autorités devant la crise qui secoue le secteur éducatif, les enseignants du Togo veulent mettre la barre haute. Pour prendre des décisions optimales, la coordination des Syndicats de l’Education du Togo (Cset) organise ce vendredi 23 et  samedi 24 décembre, des Assemblées générales synchronisées sur toute l’étendue du territoire national.

C’est dans un courrier adressé au ministre de l’Administration territoriale, de la  Décentralisation et des Collectivités Locales que la coordination des syndicats de l’éducation du Togo a fait part de sa décision. Des assemblées générales se tiendront pendant deux jours dans toutes les Régions et préfectures du Togo.

L’objectif reste le même que les précédentes assemblées générales : discuter des mesures à prendre pour amener le gouvernement à ouvrir un dialogue et mettre fin à la crise.

Jusqu’alors le gouvernement a prévenu ne pas céder à la pression des enseignants. Reçu jeudi dernier sur une radio de la place le ministre de la Fonction publique, du travail et de la réforme administrative, Gilbert Bawara a réitéré la position des autorités togolaises.

Selon lui,  il faut que cette coordination se constitue en fédération légalement reconnue et qu’elle exprime ensuite la volonté de discuter au sein du Cadre permanent de concertation (CPC) . Le CPC reste selon le ministre le « cadre exclusif » où les discussions de ce genre seront faites et  nulle part ailleurs, avait-il soutenu

Commentaire d'article

Umalis