Enquêtes / Interview

Selon Africa Check, le Port Autonome de Lomé ne serait pas ce qu’on prétend

pal

La certitude qui faisait du Port Autonome de Lomé (PAL) le premier port à conteneurs en Afrique est devenu une hypothèse. Africa Check vient semer le doute dans les esprits et par là rabaisser les togolais dans leur fierté en publiant sur son site africacheck.org que le Port de Lomé est loin de faire l’honneur du continent.

Les autorités togolaises ont l’habitude de vanter toutes les mérites du Port Autonome de Lomé, ce que les autres ports n’ont pas, en insistant sur le fait qu’il est spécial sur tout le continent. Pour appuyer cette thèse, M. Diego Aponte, président de la Mediterranean Shipping Compagny, a réitéré que le PAL est « le premier terminal à conteneurs du continent, pas seulement de la région ».

Africa Check, en voulant vérifier et peut-être confirmer cet honneur, est malheureusement tombé sur des informations qui viennent former un lourd dossier d’antithèse.

Selon le classement 2015 d’IIoyd’s, une revue spécialisée sur les questions maritimes basée à Londres, le plus grand port à conteneurs d’Afrique serait plutôt le Port-Saïd. Viennent un second qui est celui de Durban en Afrique du Sud ; le troisième, Tanger au Maroc ; le quatrième, Damiette en Egypte ; le cinquième, Le Cap en Afrique du Sud ; le sixième, Sokhna toujours en Egypte ; le septième, Djibouti en Djibouti ; le huitième, Abidjan en Côte d’Ivoire ; le neuvième, Radès en Tunisie et le dixième Dar es Salam en Tanzanie.

Est-ce peut-être une erreur ? Le Port Autonome de Lomé n’a pas trouvé de place parmi les dix premiers retenus par cette revue d’intelligence maritime. « Le Port autonome de Lomé n’est ni le premier port à conteneurs d’Afrique de l’ouest ni le premier sur le continent », conclut africacheck.org. Voilà qui sème confusion dans les esprits !

Commentaire d'article

Umalis