Santé

Porter des verres correcteurs sans prescription médicale : le luxe qui vole la vue

etudiant

Depuis quelques années, le port des lunettes sans l’avis d’un spécialiste constitue une pratique intégrée dans les comportements. Ceci devient de plus en plus fréquent chez les jeunes. Plusieurs raisons sont mises en avant : se protéger contre les parasites provenant de la poussière et des effets des rayons solaires, faire tendance, apparaitre plus « fashion ». Mais, c’est sans compter les conséquences parfois désastreuses pour la vue.

Ne dit-on pas qu’ils sont la lumière du corps humain ? Quand on en est privé, la vie de chaque jour devient compliquée. En effet, l’œil se définit comme l’organe humain destiné à la réception des influx de la vue.

La consultation ophtalmologique permet de détecter les maladies oculaires comme les glaucomes, la dégénérescence musculaire liée à l’âge (DMLA) et bien d’autres encore. Pour la plupart de ces pathologies, plus elles sont vite repérées, plus les dommages sont réduits. Cependant, bien de personnes trouvent dans le port des verres un luxe. C’est le cas de Kafui, une étudiante rencontrée sur le campus universitaire de Lomé, « je porte des verres parce que cela me rend plus élégante et je me sens comme une  fashionista ». Non loin d’elle, Paul  confie qu’ « il porte souvent les verres médicaux prescrits à son frère ».

Comme lui, beaucoup de personnes portent des verres qui ne leur sont pas forcément destinés. D’autres, guidés par le même motif, achètent auprès des vendeurs ambulants des verres qu’ils portent sans avis du médecin. Cette pratique largement répandue dénote les dangers auxquels s’exposent ceux qui s’auto-prescrivent des verres.

Selon les explications de l’ophtalmologiste Kokou AGBANON : « cette situation peut provoquer le déclenchement de véritables maladies ignorées et peut créer aussi, à la longue, des malaises irrémédiables. Le port de lunettes en général, qu’elles soient blanches ou fumées, doit être le résultat d’une consultation ophtalmologique. Car, la vue c’est la vie ». , a-t-il conclu.

Quand vous constatez un problème par rapport à votre vision, la première des choses à faire est de consulter un professionnel de la vue. Chaque individu est unique et il en va de même pour ses yeux et ses habitudes visuelles. C’est la raison pour laquelle l’opticien procédera tout d’abord à une analyse précise et vous prescrira ensuite une paire de lunettes que vous pouvez porter fièrement et sainement.

Commentaire d'article

Umalis