Agro-Environnement

Kovié: Un projet de maraîchage dans le respect de l’environnement

CATHERINE ET RAYMONDE

L’ONG « Actions en Faveur de l’Homme et de la Nature » (AFHON) vient de lancer officiellement ce mercredi les activités d’un projet de maraîchage au profit des femmes de Kovié. Il consiste à introduire un système d’irrigation goutte à goutte associé à une gestion durable de la fertilité des sols dans les bas-fonds de la préfecture de Zio. Ce projet est financé par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et met un accent particulier sur la dimension genre.

Dans son mot de lancement, le secrétaire général du ministère de l’Environnement et des ressources forestières, M. Boundjouw Sama, a rappelé que le changement climatique est un problème complexe de développement qui menace les libertés humaines et les choix des individus tout en augmentant la vulnérabilité de certaines catégories de population.

« De nombreuses études et données récentes ont prouvé que la recrudescence de catastrophes naturelles tend à exacerber les inégalités économiques, sociales, de droit entre les femmes, et ce, plus sévèrement dans les pays en développement du fait même de la nature des activités entreprises par les femmes », a-t-il précisé.

Placé sous le thème : « l’intégration goutte à goutte et la fertilisation durable des sols comme options de riposte pour la résilience des communautés face aux effets des changements climatiques », un atelier de sensibilisation et d’information à l’endroit des acteurs nationaux a eu lieu à l’issue de la cérémonie de lancement des activités. Pour M. Paul Banka Dossou, Coordonnateur de l’ONG AFHON, ce projet de maraîchage vise à contribuer au renforcement de capacités des femmes maraîchères du canton de Kovié sur de nouvelles technologies de production plus respectueuses de l’environnement, économiquement bénéfiques et socialement avantageuses.

  1. Nicolas Biron, Représentant du Directeur régional du Bureau de l’OIF pour l’Afrique de l’ouest (BRAO), a rappelé que cet organisme œuvre aussi bien dans le domaine de l’environnement que de la langue française.

Le secrétaire général du ministère de l’Environnement et des ressources forestières a, pour clôturer, rappelé les efforts du gouvernement avec l’appui de ses partenaires pour lutter contre les changements climatiques. Il a cité entre le Programme d’action national d’adaptation (PANA), le Programme de gestion intégrée des catastrophes et des terres (PGICT) et la Réduction des émissions liées à la déforestation et la dégradation des forêts (REDD+).

Commentaire d'article

Umalis