Société

Crise au sein de la CSTT : Sebastien Tevi définitivement expulsé de la Confédération

sebastien-teviRévoqué de ses fonctions par les membres de la Confédération Syndicale des travailleurs du Togo, suite à une accusation de détournement de fonds, l’ex secrétaire Général de la Cstt, Sebastien Têvi a saisi la cour de justice pour le rétablir dans ses droits. Mais lors d’une audience tenue ce mercredi, la Cour d’Appel de Lomé a tranché : l’ex Secrétaire Général  est définitivement débouté de la CSTT.

Le nommé Sebastien Tevi avait saisi l’instance juridictionnelle pour contester l’ordonnance N°0475/15 du 26 août 2015 qui avait permis l’organisation, par le comité de gestion transitoire d’un congrès. Ce congrès avait  débouché sur l’élection d’Agbéko Kossi Ségbéaya comme nouveau Secrétaire Général  en remplacement du sieur Tevi et d’un bureau provisoire pour régler la crise au sein de la Confédération.

Comme réplication « les détracteurs du sieur Tevi ont saisi la cour de justice pour contester le  congrès tenu les 17 et 18 décembre 2015 qui avait a conduit à sa reconduction par ses partisans au poste de Secrétaire général de la confédération.

Après moult remous entre les deux parties, la Cour d’Appel a donné raison aux détracteurs de Sebastien Tevi. Par un arrêt, la Cour a prononcé la nullité du congrès des 17 et 18 décembre 2015 ayant abouti à sa reconduction et « déclare nulles et non avenues toutes les décisions et résolutions prises lors dudit congrès ».

Par conséquent  la cour a rejeté « l’exception d’incompétence soulevée par le Sieur Têvi Ayokoué Sébastien, et « confirme l’ordonnance N°0475/2015 dont appel en toutes ses dispositions ».
Cette décision vient définitivement mettre terme à l’appartenance de Monsieur Sebastien Tevi à la Confédération Syndicale des Travailleurs du Togo.

Occupant le poste de secrétaire général de la CSTT depuis 2011, Sébastien TEVI  a été accusé en 2015 d’avoir détourné 47.000.000 FCFA. L’accusé a toujours nié les faits  mais un audit effectué par une société belge sur demande des membres  le  28 avril 2015 a révélé une fuite de 300.074.374 FCFA.

Commentaire d'article

Umalis