Agro-Environnement Développement Jeunesse et emploi

Agriculture et industrie : les secteurs générateurs de richesse

agriculture

Ce mercredi, le 6ème rapport national sur le développement humain a été présenté aux acteurs socio-économiques. Ce document fait le point sur la situation de pauvreté au Togo et les approches de solution au chômage qui constitue un problème social de taille.

Résultat : plusieurs pistes peuvent contribuer à la création de richesse et d’emploi dans notre pays.  En effet, la lutte contre la pauvreté ne se limite pas seulement à la création d’emplois pour la jeunesse. Elle passe aussi par la relance du secteur industriel et artisanal.

Dans cette optique, une priorité particulière doit être accordée au développement d’un réseau d’entreprises viables, essentiellement dans le secteur agricole et dans celui de la transformation.

Les cultures vivrières et de subsistance tels que le maïs, le sorgho, le mil, le riz, l’igname, le manioc, la patate douce, le taro etc. sans négliger le domaine fruitier marqué par la production dans notre pays de la mangue, l’ananas, la papaye, la banane et autres doivent déboucher sur un système de transformation accrue.

Le rapport recommande ainsi la promotion des entreprises de transformation en zone rurale et urbaine, la consolidation et la stabilisation des emplois ruraux, le renforcement de l’interaction entre l’agriculture et le commerce, l’amélioration de la coordination des politiques de développement à travers la création de pôles de compétitivité, la poursuite de la politique de promotion des investissements et enfin l’amélioration du climat des affaires.

De son côté, le gouvernement compte traduire ces recommandations dans le prochain plan national de développement.

Commentaire d'article

Umalis