Société

Voici un moyen de mettre la CEET sur le banc des accusés

coupure-de-courant

Les services offerts par la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) sont loin de satisfaire les attentes des consommateurs d’énergie électrique. Lenteur dans les prestations, coupures intempestives avec risques de dommages sur des matériels électroniques, surfacturation : autant de désagréments qui font parfois du tort aux clients. Ceux-ci cependant ignorent qu’il existe des moyens d’améliorer ce partenariat.

L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) a entretenu les populations de la préfecture d’Agoè-Nyivé sur l’utilité et la nécessité pour le client qui se sent lésé de faire appel à l’Autorité de Régularisation du Secteur de l’Electricité (Arse) pour obtenir satisfaction.

« Les clients de la CEET ne savent pas que quand ils ont des litiges avec elle, ils peuvent aller au niveau de l’ARSE pour trouver des solutions », a déclaré Bénetti Gagalo, membre de ladite association.

Et pour ce faire, « lorsque vous avez un souci dans la fourniture de l’électricité, il est conseillé de ne pas rester fataliste mais d’en toucher d’abord un mot à la CEET. Ensuite, lorsqu’on n’a pas satisfaction, on s’adresse à l’ARSE. En ce sens, cette autorité constitue une voie de recours pour la population pour que ses préoccupations soient relayées vers qui de droit et amener la CEET à pouvoir donner satisfaction», a déclaré Marc Assih, chargé de la Communication de l’Arse.

C’est la loi n° 2000-012 du 18 juillet 2000 relative au secteur de l’électricité qui a créé auprès du Ministre chargé de l’énergie, l’Autorité de Réglementation du Secteur de l’Electricité (ARSE) qui est un établissement public. Son objectif est entre autres de mettre en œuvre des procédures de conciliation et d’arbitrage pour régler les litiges éventuels entre les intervenants du secteur de l’électricité.

Commentaire d'article

Umalis