Société

Prendre connaissance des réformes du code des personnes et de la famille : Le GF2D s’active

societe-civileLe Groupe de réflexion et d’action Femme Démocratie et Développement (GF2D) vient de lancer un projet dénommé « connaissons nos droits dans le Code des personnes et de la famille ». Ce projet vise à vulgariser la connaissance des textes du code des personnes et de la famille relatifs aux droits de la femme. A cet effet, les acteurs de la société civile suivront pendant deux jours ce mardi et mercredi une formation pour accompagner le GF2D dans sa mission.

En 2012 et en 2014 l’état togolais a révisé le code des personnes et de la famille dans une perspective d’égalité des sexes pour notamment être en conformité avec les conventions internationales ratifiées par le Togo. Malheureusement ces reformes sont méconnues du grand public, essentiellement de la plupart des femmes. Ce projet lancé avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Developpement(PNUD) veut contribuer à réduire les discriminations basées sur le genre sur la base des textes et amener  les femmes à prendre connaissance de ces différents textes afin d’éviter d’être des victimes des brimades illégales qu’elles subissent.

« Les femmes sont souvent victimes de la part des belles-familles qui les dépossèdent de leur héritage après le décès de leur conjoint. Mais avec le nouveau Code des personnes et de la famille (NCPF), les belles-familles ne peuvent plus encore chasser les femmes des maisons familiales qu’elles ont eues à construire avec leur mari défunt.» fait remarquer Pascal Ahiavedome, le Chargé de programme au GF2D.

Différents modules seront abordés notamment le mariage, le divorce, la  filiation l’autorité parentale, les régimes matrimoniaux et droits successoraux au cours de cette formation.

Pour toucher toute la population, des séances d’informations dans les lieux publics et des émissions radiophoniques seront régulièrement organisées par la GF2D.

Commentaire d'article

Umalis