Faits divers

Violentes altercations entre les populations de Yoto et les responsables de Scan Mines Togo

usine_scan_mine_togoLa tension est vive entre les populations de Tokpli (préfecture du Yoto) et les responsables de l’usine de Scan Mines Togo. Raison principale, elles reprochent aux responsables de ladite usine de n’avoir pas respecté les engagements pris le jour de son inauguration dans la localité.

A  en croire les détracteurs de l’usine Scan Mines, les responsables de l’usine, ont pris l’engagement, le 6 mars 2015, date de l’inauguration de l’usine, que les autochtones seraient bénéficiaires du contrat de la découverte et de production. Ils se seraient également engagés à  recruter les fils et filles de la localité. Mais à ce jour aucune action n’a été entreprise concernant ces promesses.

Les populations ne conçoivent pas en outre, selon leurs dires, le fait que la majorité des autochtones soient sous contrat d’un an dans les entreprises de sous-traitance en l’occurrence ETGM, CMTP, INTERCOM SECURITY.
Pour démontrer leur mécontentement, les populations ont investi ce lundi les locaux de l’usine Scan Mines Togo pour exiger la démission du responsable de la fondation HEIDELBERG CEMENT dans un délai de 72 heures.

Rassemblées en face des locaux de l’usine dans l’intention de faire un sit-in, les populations ont été dispersées à coup de grenades lacrymogènes.

Bilan, un gendarme grièvement blessé et évacué à l’hôpital pour les soins, deux arrestations.

.

Commentaire d'article

Umalis