Développement Jeunesse et emploi

Un espoir pour le Togo : IDA-18 redonne du sourire aux pauvres du monde

sourire

Dans le cadre de la campagne de mobilisation de fonds pour l’élimination de la pauvreté dans le monde, Dédé Ekoue, l’ancienne ministre togolaise et Co-Présidente de IDA-18 a effectué un séjour de quelques jours en Indonésie. Il s’agit en fait d’une campagne initiée par l’Association internationale de développement (IDA-18) du groupe de la Banque Mondiale. La dernière réunion de l’IDA-18 en cette année 2016 s’est achevée sur une bonne note. La communauté mondiale s’engage à apporter la somme record de 75 milliards de dollars pour mettre fin à l’extrême pauvreté dans le monde.

75 pays à faible revenu dont le Togo remplissent les conditions pour bénéficier de l’enveloppe de financement d’IDA-18 : voilà une nouvelle qui réjouit plus d’un. Cette 18ème reconstitution des ressources de l’IDA court  du 1er juillet 2017 au 30 juin 2020.

En effet, ces 75 milliards de dollars permettront à l’IDA d’étoffer ses interventions pour remédier aux situations de fragilité, de conflits et de violence, pour lutter contre les déplacements forcés, le changement climatique, les inégalités hommes-femmes, ainsi que pour promouvoir une bonne gouvernance et des institutions solides, l’emploi et la transformation économique dans les pays où la pauvreté demeure un problème social de taille.

L’IDA pourra ainsi financer des projets destinés à fournir des services sociaux de base dans 39 pays d’Afrique subsaharienne. Les priorités sont essentiellement axées sur des services de santé et de nutrition pour 400 millions de personnes, de l’eau potable pour 45 millions de personnes, des services financiers pour 4 à 6 millions de personnes et un accouchement sans risque pour 11 millions de femmes.

A cela, viennent s’ajouter la formation de 9 à 10 millions d’enseignants en charge de plus de 300 millions d’enfants, la vaccination de 130 à 180 millions d’enfants, l’amélioration de la gouvernance dans 30 pays grâce au renforcement des capacités statistiques, de l’électricité à partir d’énergies renouvelables.

« L’IDA écrit un tout nouveau chapitre dans l’histoire du développement. Avec les donateurs, qui travaillent en étroite concertation avec les pays bénéficiaires, nous proposons un programme d’aide innovant, ambitieux et réactif qui redonne espoir aux plus pauvres. Ces interventions transformeront la vie de milliards d’habitants dans les pays qui relèvent de l’IDA », a indiqué Dédé Ekoue.

Commentaire d'article

Umalis