Développement

La jeunesse togolaise, premier promoteur des produits agricoles du pays

produits-agricoles

Faciliter la vente des produits agricoles dans un pays où les petits producteurs peinent à trouver des clients : c’est avec ce projet que Luendia Tani Vieira, 20 ans, a décroché début décembre le premier prix du Forum des Jeunes Entrepreneurs du Togo.

Etudiante en 2ème année de commerce international, elle devient fondatrice et directrice de « Le Bon Maraîcher », première entreprise togolaise exclusivement dédiée à la vente et la distribution des produits agricoles locaux. Avec ce projet, la start-up a déjà offert cinq emplois à la jeunesse togolaise et vise encore plus loin dans la lutte contre le chômage.

« J’ai constaté que nous n’avons pas de centrale d’achats de produits maraîchers au Togo. Beaucoup de producteurs ont des difficultés à vendre leurs produits. Parfois, les produits périssent, faute de preneurs. Dans le même temps, les clients sont là mais ils n’ont pas le temps d’aller au marché ou dans les supermarchés pour s’approvisionner, notamment les travailleurs », Mlle Luendia explique ainsi les raisons qui ont motivé la naissance de son projet.

Avec un simple coup de fil, un courriel ou un SMS, le client est servi. « Ces cartons de tomates et de piments seront livrés dans quelques heures chez nos clients à domicile », explique Luendia. Dans le centre ville non loin de la place Fréau Jardin, un seul véhicule stationné à l’entrée de l’entreprise fait des va-et-vient toute la journée pour livrer les produits. Grâce au capital de 2 millions de francs CFA offert par le Forum des Jeunes Entrepreneurs, la petite équipe compte acheter un nouveau tricycle répondre à la demande toujours en hausse.

La plupart des diplômés des universités au Togo peinent à se positionner dans le monde du travail. C’est pourquoi ces dernières années, l’Etat togolais a multiplié des initiatives en faveur des jeunes, pour les inciter à se lancer dans l’entrepreneuriat et tenter de contrer les fléaux du chômage et du sous-emploi.

Commentaire d'article

Umalis