Développement Economie

Découvrez les 4 puissants togolais qui ont contribué à la transformation de l’Afrique

personnalites-togoFinancial Afrik, un site d’information économique vient de publier sa liste annuelle des « Cent personnalités ont contribué à la transformation de l’Afrique au cours de l’année 2016 ».Un palmarès  dans lequel se retrouvent quatre togolais.

Selon financial afrik , il ne s’agit ni d’un classement par la fortune, encore moins par l’âge. « Nos choix se sont basés sur l’impact des idées, des activités, des inventions, des réseaux ou encore de la production médiatique dans le développement de l’Afrique », note la rédaction.

Des choix portés également  sur quatre fils du pays.

Edoh Kossi Amenouve: directeur général de la Bourse Régionale des Valeurs Mobiliers. Sous sa houlette, la structure commune aux huit pays de l’UEMOA a vu sa capitalisation boursière passer de 5000 à 7500 milliards de FCFA. Selon le magazine, l’ouverture prochaine d’un troisième compartiment dédié aux PMA viendra couronner une année 2016 faste.

Edouard Akakpo-Lado dit Max Ben: Le jeune Togolais, inventeur de la machine à extraire de l’huile de palme, Merlinox, à seulement 17 ans, milite pour la liberté de la technologie en Afrique. « A 23 ans, il compte une dizaine d’inventions à son arc » ,écrit financial Afrik.

Kako NubukpoL’actuel directeur de la francophonie économique et numérique au sein de l’OIF, est pressenti pour le poste de Commissaire aux affaires économiques de l’Union africaine. Initiateur du débat sur le FCFA,  « il jouit d’une certaine popularité dans les cercles intellectuels africains », selon le site économique.

Gervais Koffi DJONDO : 76 ans, Promoteur et PCA de la compagnie aérienne panafricaine ASKY et président d’honneur du groupe Ecobank. Il a été ministre togolais de l’Industrie et des Sociétés d’Etat du Togo. « La compagnie a réalisé un bénéfice de 3,3 millions d’euros en 2015 », informe Financial Afrik.

Notons que les 100 personnalités sont reparties  dans huit catégories à savoir : les vecteurs de l’intégration, les bailleurs et assureurs de la transformation, les hommes et femmes de réseaux, les Selfs made man, les hauts cadres, les inventeurs du futur, les Ecrivains de l’année et les hommes de médias.

« Vous remarquerez que ce classement écarte d’emblée la sphère politique et l’industrie de l’humanitaire pour faire place nette à ces self made man qui ont créé des empires employant des milliers de personnes. Le changement de l’Afrique, viendra tout d’abord du développement d’un secteur privé fort »,  précise Financial Afrik.

Par ailleurs, douze femmes de diverses nationalités se retrouvent dans le classement. Le plus jeune de la liste est le multimillionnaire sud-africain de 23 ans, Sandile Shezi.

Commentaire d'article

Umalis