Faits divers

Décembre : mois de toutes les controverses

otr-produits-saisis

Le mois de décembre  est souvent objet de toutes les attentions .Pour cause a l’orée des fêtes de fin de fin d’année  toutes les activités redoublent d’intensité provoquant parfois des heurts au sein de la société. Accidents de route à outrance, forte circulation des  produits contrebandiers, produits alimentaires malsains déversés sur le marché…La prudence  reste de mise.

Le début du mois de décembre a été d’abord marquée par la polémique du « lait peak ».Vendue initialement à 350 F CFA sur le marché, la boîte de lait Peak est écoulée aujourd’hui à 250 F CFA. Les populations se sont longuement interrogées sur la raison de cette chute.
En tout cas, la société Samex-Togo qui détient le monopole d’importation de ces produits de grande consommation explique qu’elle a aussi diminué le prix de ses produits à 250 FCFA face à la concurrence déloyale sur le marché. En clair, d’autres réseaux non officiels inondent le marché avec le même produit vendu à 250 F CFA l’unité ou encore le carton à 10.000 F CFA contre 13.000 avant.

Elle écarte toute idée de contrefaçon qui taraudait les esprits des populations…Et l’affaire est restée en suspens sans aucune enquête plausible.

Puis en mi-décembre c’est la ligue des consommateurs du Togo qui a alerté les togolais sur une quantité de produits congelés impropres à la consommation qui circuleraient sur le marché togolais. Une affaire restée aujourd’hui sans suite.

Ce lundi , c’est une affaire de boite de conserves « corn beef » qui a alerté les esprits. Selon les informations courues, des contrebandiers utiliseraient des boites de conserves vides pour  les remplir de viandes congelées hautement toxiques et duper la population sur la qualité du produit. Les autorités de santé publique auraient été saisies mais pour l’heure aucune réaction officielle ne rassure.  A chaque citoyen de faire donc  la part des choses.

Commentaire d'article

Umalis