Société

Civisme et citoyenneté : clés pour bâtir une nation de paix

appel-au-civisme_maxiLe Centre d’Observation et de Promotion de l’Etat de Droit en accord avec le ministère chargé de la formation civique a outillé les jeunes médiateurs locaux de Tchaoudjo sur les actifs de paix, de civisme et de la citoyenneté. Cette formation est une contribution à la promotion de la culture citoyenne et au renforcement de la participation citoyenne dans le développement social des communautés.

Vingt-cinq jeunes garçons et filles ont pris part à cette rencontre dans le but d’approfondir leurs connaissances sur l’éducation civique, la citoyenneté, les techniques d’animation civique et la planification des activités de sensibilisation des populations. La communauté ciblée à cet effet est celle de Tchaoudjo, dans le centre du pays.

Il s’agit de faire de ces médiateurs locaux de paix, des personnes de référence au sein de leurs communautés et structures. Pour le président du COPED, Ouro-Bossi Tchacondoh, les organisations citoyennes ont pour devoir de former la population sur les comportements et attitudes qui favorisent le vivre ensemble et la construction d’une nation unie.

Il a souligné quelques actes inciviques fréquents dans notre pays à savoir le non-respect des autorités administratives et traditionnelles, le non respect des biens publics et privés, la faible implication des populations à la culture de la paix et l’indifférence totale de la population par rapport à la participation citoyenne et la mobilisation communautaire pour un développement local durable.

Commentaire d'article

Umalis