coopération

Togo/ Les jeux de chaises au sein de la CEDEAO contribueront à renforcer les actions de l’institution

En mars prochain, le président sortant de la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza, passera officiellement la main à son successeur, Jean-Claude Brou Kassi. Ce petit remaniement, selon les deux hommes,  n’altèrera en rien les actions de la commission. Ils se sont exprimés au sortir d’une rencontre avec le chef d’Etat togolais et président en exercice de la Conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO, Faure Gnassingbé, ce vendredi 12 janvier.

Dans le cadre d’une réforme institutionnelle, une nouvelle Commission de ce bloc sous-régional devra être mise en place et compter neuf commissaires au lieu de 15 actuellement. A la mi-décembre 2017, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont demandé aux deux membres de la commission de travailler ensemble à la mise en place des nouvelles structures.

Jean-Claude Brou Kassi et Marcel de Souza se sont engagés auprès de leur hôte à remplir cette mission.

Ils devront travailler sur l’attribution des postes en lien avec les 15 Etats membres du bloc ouest-africain et organiser des réunions au niveau des ministres et des chefs d’Etat.

Les deux personnalités ont reçu dans ce sens, selon leurs propos, des orientations de la part du président togolais.

Rappelons que l’Ivoirien Jean-Claude Brou Kassi, a été désigné le 16 décembre dernier, futur président de la Commission à Abuja (Nigeria).

A ce jour, la CEDEAO regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Liberia, le Niger, le Nigeria, le Mali, le Sénégal, la Sierra Léone et le Togo.

Commentaire d'article

Umalis